Mon coeur à l'agonie

Publié le par Johann

Mon cœur à l’agonie
 
Jamais je n’oublierai, toujours je garderai
Le triste souvenir de cette fille diabolique !
Déesse des enfers et de mon cœur damné,
Princesse déchirée bien plus que maléfique…

Cet être cruel, sensible et magnifique,
Qui fait couler, toutes les larmes de mon cœur,
Ne me laisse que le rêve de ces instants magiques,
Ne me laisse que la peine de ce rêve tragique…

Malgré la souffrance et cette profonde douleur,
Malgré mon espérance qu’elle a encore bafoué !
Je n’arrive pas à souhaité son malheur,
Cela n’est pas sa faute, elle m’a peut être aimé…,
Mais le temps est cruel et ce n’était pas l’heure…

De mes yeux perlés, de ses gouttes sacrées,
Mon dernier « je t’aime » ressemble à un adieu…
C’est toi qui l’a voulu, je dois me résigner,
Touché en plein vol, je redescends des cieux…


Publié dans poèmes : l'amour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article