Au néon d’une jeune fille sans pleurs

Publié le par Johann

Au néon d’une jeune fille sans pleurs

 

 Cette nuit en voyageur
J’ai vu une fille sans pleurs

 

Son regard reflète la tristesse
Ses lèvres dessinent le chagrin
Et sa bouche de détresse
Retient les larmes en vain

 

Quelque chose ou
Quelqu’un
Ici ou
Très loin
La met à genoux
Mais digne
Le visage opalin
Dans ses yeux où tout
Est éteint
Majestueux il signe
Le chagrin, dans cette fille sans pleurs

 

Comme une douce douleur
Offerte aux voyageurs
Une noire fleure
Toute fanée d’ailleurs

 

Et si mes yeux n’ont rien dit
C’est mon cœur qui s’emplit

Commenter cet article

segard 26/11/2006 01:16

Pas mal comme poème, c'est dommage que dans ce beau vocabulaire, il y ait des contradictions.
"j'ai vu une fille sans pleurs"
"retien les larmes en vain"
Enfin, je dis ça, je dis rien, peu de gens vont s'en rendre compte.
En tout cas chapeau!!!

Johann 26/11/2006 16:31

merci! en fait, pour moi ce n'est pas une contradiction parce que j'entends le "retiens ses larmes en vain" dans le sens où bien qu'elle retienne ses larmes, sa tristesse transparait. mais c vrai qu'on peut le voir comme une contradiction et j'ai hésité à le mettre.