Divagation

Publié le par Johann


Divagation

 

Ce soir je sors,
Couloir, corridor
Escaliers très hauts,
Puis hall, encore.

 
Une goutte d’eau,
Glacée de nuit
D’un ciel sans vie
Tombe sur ma peau.

 
Alors petits pas, livide et transi, je vais,
Je m’allonge je m’endors sur une grille soufflante,
Pauvre corps vagabond et mon esprit s’évente.
Perdre la raison pour se laisser rêver…

 
Je commence à dormir avec comme berceuse
Le silence résonant la litanie d’Paris,
Quand apparaît un vieil homme, il me dit :
« Tout commence ou s’arrête sur cette grille mélodieuse ».

 
Alors je plonge,
Mon sommeil profond
Cache de nombreux songes
Oubliés de raisons…

 
L’aube me réveille
Souhaitant la nouvelle ère !
Une nuit de plein air
Et moi je pense à Elle…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article