stress

Publié le par Johann

stress

 

Ca monte et ça descend

Ah ! marée douloureuse

Vagues de stress rieuses

Dans mon ventre océan

 

Stress pour quoi ?

Et ah quoi bon ?

Ca tourne en rond

Et peut être que je bois

Mais ça tourne en rond

Là haut sans façon

Neurones de rabat joie

 

Et figurez vous !

Que ça calcule !

Telle une pendule

Mal réglée et saoule

Toutes possibilités,

Quand le rendez vous ?

Tout orchestrer

Tout rêver

S’inquiéter de tout

Puis tout retourner.

Mais quand le rendez vous ?

Quand et comment et où ?

Puis tout redouter.

 

Quand tu passes et que tu m’ignores

Malgré tout j’espère que tu n’oses

Les regards bleus des roses.

 

Mais le stress est d’argent et l'amour est d’or

Et quand enfin je dors

C’est tes beaux yeux ouverts sous mes paupières closes.

Publié dans poèmes : l'amour

Commenter cet article

cyrillus 18/01/2007 22:03

Et bah jojo c'est pas bien de faire du copier coller sur du Eluard;Non je rigole c vrement tres bo surtt la 3eme strophe.Continue